1.  Introduction

Aujourd'hui, les sociétés de transformation du caoutchouc et des plastiques doivent relever un triple défi : leur clientèle exige un niveau de qualité toujours plus grand à des prix compétitifs, d'où la nécessité de dégager de nouvelles sources de productivité ; elles sont de plus en plus appelées à produire des pièces en petites quantités, d'où la nécessité de technologies souples ; enfin, le climat socio-politique impose de trouver un moyen de recycler les déchets.

2.  Nécessité de recycler

Les déchets de caoutchouc représentent un gisement valorisable important tant en volume qu'en poids : en France, leur quantité est estimée à 500 000 tonnes par an.

Le gisement provient de 4 origines dont la principale est celle des ménages (environ 70% du gisement) :

  • pneumatiques usagés

Les autres sources sont industrielles :

  • déchets de caoutchouc industriel (fabrication de chaussures, tuyaux, revêtements de sols, ...);
  • déchets de fabrication de pneus;
  • déchets de rechapage des pneus.

2.1  Les pneumatiques usagés

Il existe plusieurs méthodes pour recycler les pneumatiques usagés, mais en voici 2 efficaces et écologique :

2.2  Dévulcanisation

La dévulcanisation est l’opération inverse de la vulcanisation c’est-à-dire rompre les liaisons soufrées pour revenir à la matière première. La technologie employée est d’ajouter au caoutchouc vulcanisé un additif modificateur appelé aussi dévulcanisateur écologique ( EDV ). Le mélange passe entre deux rouleaux en rotation soumis à certaines conditions de contraintes. Ce passage s’effectue vingt fois.

Le caoutchouc dévulcanisé peut :

  • Etre mélangé en temps que matière première avec du caoutchouc vierge naturel ou synthétique;
  • Donner un produit contenant un pourcentage élevé de caoutchouc recyclé.

De plus, cette méthode (mise au point par la société LEVGUM) présente quelques avantages, environnementaux et économiques :

  1. Le processus est suivi à température ambiante.
  2. Le caoutchouc dévulcanisé est d’excellente qualité :
  • 30 % peuvent être réutilisés dans des pneus ;
  • 100% utilisé dans la fabrication de produits en caoutchouc.
  1. Aucun déchet n’est produit ;
  2. Aucun produit chimique dangereux n’est employé;
  3. Aucune émission dangereuse.

Ce qui en fait un processus non-toxique et complètement sur pour l’environnement. Le processus de recyclage du caoutchouc usé est économique. De ce fait, le caoutchouc dévulcanisé est sensiblement moins cher que le caoutchouc naturel ou synthétique.

2.3  Le Cryo-broyage (société Air Products)

Cryo-Grind™ constitue un procédé de broyage en fines particules pour le recyclage du caoutchouc et du plastique et la réduction de taille des pigments. L'utilisation de l'azote liquide par le système Cryo-Grind procure le broyage le plus fin de composants thermoplastiques résistants, de polypropylène, nylon et caoutchouc, jusqu'à une taille de particules inférieure à 50 microns. Le procédé Cryo-Grind assure trois tâches essentielles pour la réduction de taille de particules de tous types de plastiques et pigments :

  1. Broyage cryogénique: le broyage de matériaux thermoplastiques à des températures cryogéniques signifie que les plastiques deviennent suffisamment cassants pour être réduits à la taille de très fines particules;
  2. Contrôle de la température: injectant des quantités contrôlées d'azote liquide pour réguler la chaleur du broyeur, les systèmes Cryo-Grind procurent les meilleurs rendements à toute période de l'année;
  3. Broyage sous atmosphère inerte: l'utilisation de l'azote permet de prévenir les risques d'explosion résultant de la mise en contact de particules instables.

Cette méthode-ci présente également des avantages :

  • Taille des particules jusqu'à moins de 100 microns;
  • Granulométrie uniforme;
  • Consommation en azote réduite, pour un rendement élevé;
  • Etat de surface amélioré.

3.  Sources