Auteur : GRESSE Pierre-Henri


1.  Introduction.

L'empierrement des routes est primordial car c'est sur cette chouche composée de différents matériaux que reposera toute la chaussée.

Il sera fonction du budget et des caractéristes recherchées de la route.

2.  Structure d'une route.

Pour l'empierrement nous allons nous intéresser :

  • Au sol support.
  • A la couche de forme.
  • Au système de drainage.
  • A la pose de géotextile.

3.  Les différentes étapes de la construction d'une route.

3.1  La conception.

A l'aide de logiciel de typographie et d'un logiciel CAO.

3.2  Le terrassement.

Mise en forme «grossière» du sol. Réalisation de tranchées, fossés pour la mise en place de drains, passage de câble, ...

3.3  La pose d'une couche de forme.

Voir ci-dessous.

3.4  La pose d'un revêtement.

Différentes couches de revêtements tels que du bitume ou du béton sont posées en fonction du budget et des caractéristiques recherchées de la route.

4.  Conception de la plate-forme de la route.

Les caractéristiques de cette partie sont d'une importance primordiale car c'est sur elle que reposera la route. Ces caractéristiques dépendront de la couche de mise en forme et du sol de fondation.

Elle doit posséder les caractéristiques suivantes :

  • Une assise convenable pour le compactage des couches de chaussée.
  • Une portance homogène.
  • Assurer une protection thermique contre le gel.
  • Contribuer au drainage de la chaussée.
  • Etre suffisamment rigide (plus elle sera rigide, moins la couche de revêtement devra être épaisse).
  • Pouvoir résister aux intempéries et aux passages d'engins de chantier durant la construction.

5.  Étude du sol de fondation.

La géotechnique routière s’appuie sur un grand nombre d’essais permettant de déterminer les caractéristiques et le comportement sous la route du sol de fondation. Ces données permettent de dimensionner la base de la chaussée et de déterminer les caractéristiques de la couche de forme.

6.  Étude de la couche de forme.

La couche de forme est une couche plus ou moins complexe, placée sur l’arase des terrassements, qui assure la transition entre le sol et le revêtement de la route. Elle est constituée de différentes couches de matériaux (la plupart du temps des pierres) empilées et damées garantissant un support de chaussée homogène, performant et surtout ne variant pas dans le temps.

Une légère pente de 2° est créée pour faciliter l'écoulement des eaux.

Matériaux composant la couche de forme :

6.1  Les pierres.

Les dimensions maximales sont généralement les suivantes :

  - 60 à 80 mm pour les matériaux granulaires concassés.

  - 100 mm pour les matériaux granulaires roulés.

6.2  Les roches traitées.

Elles permettent de construire sur des terrains très meubles. La granularité est d'environ 50 mm.

Les 3 principaux traitements sont :

  • A la chaux.

Le traitement est généralement réalisé à la chaux vive (1 a 3%). Il est particulièrement adapté aux sols argileux.

Il permet de :

- Diminuer la teneur en eau.

- Augmenter la limite de plasticité du matériau.

- Renforcer à long terme la structure grâce à une réaction avec les argiles.

  • A l'aide de ciment.

Ce traitement est souvent précédé d'un autre à la chaux. Le pourcentage de ciment varie de 4 à 7 %.

Ce traitement permet d'obtenir des routes très performantes pour une fine épaisseur de couche de forme.

  • Une protection à base de bitume.

La plupart du temps, la couche de forme nécessite une protection de surface qui est souvent un enduit à base de bitume. Elle permet de protéger la couche de forme contre les intempéries et de la renforcer pour pouvoir supporter les contraintes dues aux passages d'engins de chantier.

Elle permet aussi de maintenir une humidité suffisante nécessaire lors du durcissement de roches traitées.

6.3  Les géotextiles.

Ils sont placés entre le sol et la couche de fondation

But:

  • Protéger de l'humidité
  • Permettre de mieux diffuser les contraintes dans le sol.

Exemple : Bidime

6.4  Le système de drainage.

On procède à la mise en plaçe de tuyaux de drainage.

Ils permettent d'éviter l'accumulation d'eau en dessous de la route et un gonflement dû au gel.

7.  Sources.

http://www.techniques-ingenieur.fr

http://www.wikipedia.org

http://www.screg-se.com

http://www.unicem-bretagne.fr/

8.  Commentaires.

Tu devrais mettre quelques photos pour illustrer ton travail.Et n'oublie pas d'indiquer l'auteur et le "plan" de ta page.

Bon travail! J'ai corrigé l'une ou l'autre faute mais il en reste peut être.