1.  Introduction :

Déjà connu dans l’Antiquité et en Grèce (sous l’appellation amplecton), le béton qui, au fil des siècles, a prouvé sa résistance, reste, encore aujourd’hui, le matériau le plus utilisé dans la construction de maisons individuelles. Une prédominance qui se traduit par quelques chiffres éloquents : plus de 70% des maisons possèdent des murs en bloc béton.

D’une façon générale, un bloc en béton, également appelé parpaing, est un élément de construction parallélépipédique utilisé pour la réalisation de murs maçonnés, assez léger pour être porté et manipulé par un homme.

Dans le domaine de la construction, rares sont ceux qui n'ont jamais vu et même jamais eu recours au bloc en béton.

En effet, le bloc béton reste un produit incontournable dans la construction grâce à sa modularité, sa simplicité de mise en œuvre, ainsi que ses nombreuses applications sur chantier. Selon le type de produit, la destination et le rôle des blocs dans la construction, la géométrie des blocs et leurs dimensions varient.

Voici quelques exemples qui illustreront parfaitement la diversité de forme du bloc béton :

• les blocs de béton courants creux (1)

• les blocs de béton pleins (utilisés principalement en infrastructure) (2)

• les blocs de béton d'angle (pour chaînages verticaux) (3)

• les blocs de béton en "U" (pour chaînages horizontaux et pour linteaux) (4)

• les blocs de béton à emboitements verticaux (5).

• les blocs de béton à joints minces (6). (Ce type de bloc en béton est destiné au montage de maçonnerie à l'aide de colle à joint mince.)

(1) (2) (3) (4) (5) (6)

2.  Composition :

Le bloc en béton est formé de composants 100% naturels.

Il est composé principalement de sable et de cailloux, disponibles en abondance sur tout le territoire. Plus précisément, il est composé de

matièrepourcentage
Eau6%
Agrégats de sable et cailloux85%
Ciment7%

L'eau servant principalement à lier les éléments entre eux.

On notera que lors de la construction d'un mur en blocs de béton, on placera entre ceux-ci une fine couche de mortier pour fixer les blocs entre eux.

Préparation des blocs de béton:

Les blocs de béton non armé (pour mur et cloison), dont la forme est généralement parallélépipédique, sont fabriqués en usine dont voici un schéma type:

Ces usines sont formées d'une centrale à béton et de presses fixes vibrantes. Des vibrations importantes permettent de diminuer la quantité de ciment dans le béton tout en conservant les mêmes capacités.

En général, la fabrication des blocs de béton se compose de cinq opérations principales comme indiquées sur le schéma ci-dessous.

La première étape est donc la préparation des constituants qui se fait à l'aide d'un doseur de matière.

La deuxième étape est le mélange, pour que celui-ci soit uniforme et équilibré, on utilisera un malaxeur des matières principales.

La troisième étape est le moulage, les blocs de béton sont obtenus par pression ou bien par vibration de mélange: ciment + sable + eau et granulats courants ou bien granulats légers. Pour obtenir les blocs de béton avec la dimension la plus précise, les moules utilisés doivent avoir une stabilité suffisante donc ils sont métalliques.

                                                     presse  

Plus artisanalement, des pondeuses peuvent être utilisées pour la fabrication de ces blocs. Ce sont des presses mobiles, qui déposent les blocs au sol par rangées de 3 à 10. Ce type de matériel (manuel ou semi-automatique) peut être utilisé dans des pays en voix de développement en raison de son coût relativement faible, de son encombrement réduit qui lui permet d'être facilement déplacé sur les lieux de fabrication, mais surtout de la qualité des produits rendus comparés à de simples blocs-ciment.

                           Pondeuse 

La quatrième étape est le démoulage.

La cinquième étape, le stockage : les produits (blocs de béton) doivent être stockés dans un endroit favorable (humidité ~ 95 %), où ils peuvent prendre le durcissement (environ 24h) pour ensuite être transportés à la construction.

 Voici quelques images d'une chaine de production de blocs  

Une usine de ce type produit en moyenne 5 à 10 000 blocs par jour.

3.  Domaine d’utilisation :

Comme je l'ai déjà annoncé dans l'introduction, le bloc de béton est énormément répandu dans le domaine de la construction. Le bloc béton est le composant principal des murs extérieurs dans les constructions récentes. Comme par exemple dans la construction d'habitation. Dans ce cas, on placera devant les blocs un isolent et un mur de briques pour des raisons esthétiques. Ils seront également utilisés pour la construction de bien d'autres batiments comme des hangars ou des murs de clôtures. Dans ces deux autres cas, les couches d'isolant et de briques ne seront pas nécessaires. On l'utilisera également pour la construction d'un mur antibruit double face absorbant acoustique végétalisable. On placera donc dans les blocs de la terre pour augmenter ses capacités d'isolation.

Construction d'une habitation

Mur antibruit

4.  Caractéristiques isolantes :

Il dispose d'une faible isolation thermique (Indice de résistance thermique=0.22 contre R=0.44 pour la brique creuse par exemple). La conductivité thermique du bloc béton est de 0,9 W/m.K.

Comme ces blocs de construction courante n'ont pas une résistance thermique suffisante pour offrir une isolation conforme à la réglementation actuelle, ils nécessitent un complément d'isolation. Or, l'ordonnancement de l'isolant et du matériau porteur joue un rôle prépondérant dans la performance de l'ensemble. A titre d'exemple, une construction maçonnée avec un isolant polystyrène placé classiquement du côté intérieur donne un ensemble offrant de très médiocres performances. Et pourtant, en prenant les mêmes matériaux mais en plaçant le polystyrène du côté extérieur du mur, l'on obtient une solution qui présente un des meilleurs rapports performance/prix.

Cependant, le béton est un matériau qui ne brûle pas et qui ne se consume pas.

Il dispose également d’une faible isolation acoustique, cependant le matériau obtient de meilleures performances si il est associé à un isolant "mou" (laine de verre par exemple).

Pour maximiser les performances, on peut utiliser des rupteurs de pont thermiques, une isolation écologique à base de laine de bois et un freine-vapeur. Avec un tel isolant, le prix est augmenté d’environ 10€/m² à condition de poser soi-même l’isolant, ce qui est la solution conseillée

Il existe un cas particulier de bloc à isolation intégrée appelé "bloc de coffrage à isolation intégrée".

Ce procédé de construction assure une isolation thermique simultanée par l'extérieur et par l'intérieur. Le montage s'effectue à sec par emboîtements horizontaux et verticaux. La forme intérieure de l'isolant permet de réaliser une succession de poteaux lors du coulage. Cependant ce produit étant peu répandu et produit en faible quantité, son prix est fortement plus élevé!

5.  Particularités :

  • Sa première particularité est son faible coût. En effet, son prix est très bas par rapport aux autres types de blocs présentés. Cet argument de choix fait que son utilisation est très répandue.
  • Les blocs béton sont en plus recyclables à 100 %, et les fabricants se sont engagés à réduire les émissions de

gaz à effet de serre dégagés lors de la fabrication. De plus, les agrégats sont livrés par voie fluviale, donc pas d'émission de CO2 et vu le nombre de lieux de fabrication, on estime que de l’usine au chantier, il n’y a pas plus d’une trentaine de kilomètres. Un bloc propre pour la planète, pour des chantiers plus propres...un bloc qui a de l’avenir.

  • Ce type de bloc possède une bonne résistance aux intempéries et à l’usure du temps.
  • La masse du bloc béton lui permet d’afficher des capacités de résistance (compression) et de solidité impressionnantes (résistance minimale à la compression de 80 tonnes de charge au mètre linéaire pouvant atteindre 160 tonnes avec certains blocs).

Les blocs peuvent d0onc être classés d'après leur résistance minimale garantie R, rapportée à la section brute, exprimée en MPa dans l'une des classes de résistance (vu tableau ci dessous), 95% de la production doit présenter une résistance au moins égale à la valeur correspondante du tableau.

  • Enfin, les blocs en béton sont marqués des lettres NF, ce qui indique qu'ils répondent correctement aux normes européennes. C'est la preuve que le fabricant est titulaire d'un droit d'usage.

6.  Classe de prix :

Un mur en blocs béton revient, en fournitures, à 10 euros du m² environ ou à 55 euros du m³. C’est le matériau le moins cher avec le plus de particularités et d’avantages.

7.  Sources :

http://www.france5.fr/question-maison/index-fr.php?page=article&id=2588

http://www.blocalians.fr/index.php?id=653

http://www.autoconstruction.info/Le-bloc-beton-un-materiau-vert.html

http://www.thomas-sograma.com/LE-BLOC-BETON-TOUJOURS-LEADER-DANS

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bloc_de_b%C3%A9ton

http://www.travaux.com/dossier/construction/10863/Construire-en-parpaings-:-des-arguments-beton-.html

Visite du salon Habitat 2009 a Liège, Corommeuse.