1.  Introduction: pourquoi le bois est-il altéré?

Il y a plusieurs facteurs qui interviennent dans l'altération du bois :

  • L'eau, l'humidité :le bois respire, il va naturellement absorber et dégager de l'eau. Une mauvaise ventilation de la maison, la vapeur d'eau produite par les habitants n'est pas évacuée. Un fort taux d'humidité va faire gonfler le bois et va favoriser l'apparition de champignons. Si l'humidité persiste, le bois bleuit, noircit et il pourrit. A l'opposé, en séchant il diminue son volume et ses dimensions.
  • La température, variant entre -20°C et 60°C selon les saisons, peut provoquer des fendillements importants sur le bois.
  • L'oxygène, la qualité de l'air : le bois peut devenir gris suite à un dépôt de poussières polluantes
  • La lumière : lorsque le bois est exposé un certain temps au rayonnement ultraviolet,il ternit et devient jaune. C'est sans dommage mais cela nuit à l'esthétique.

2.  Les champignons et pourritures du bois

2.1  Description générale et conditions de vie des champignons attaquant les bois

Il faut un certain nombre de circonstances favorables pour qu'un champignon puisse se développer. Ce sont :

- un taux d'humidité suffisant (plus de 20%).

- une température assez élevée (La température de 25° à 35° est la plus favorable au développement actif des champignons).

- de la lumière pour produire les fructifications mais elle n'est absolument pas nécessaire à la croissance du mycélium.

L'attaque du bois se produit ainsi : La première phase se manifeste surtout par des changements de coloration. La seconde consiste en une attaque de la lignine, puis de la cellulose . Toute attaque est caractérisée par une perte de masse du bois (perte pouvant atteindre 80 % de la masse initiale). Il devient friable; il tombe en poussière lorsqu'il est sec.

une attaque cryptogamique à son début peut très bien ne se déceler par aucun signe extérieur.

Lorsque l'attaque devient visible extérieurement, elle est nommée échauffure.

Quant aux pourritures qui sont des modifications profondes de la composition chimique, elles présentent des formés variées : fendillements qui séparent le bois en petit cubes, formes lamellaires ou fibreuses. Les bois atteints sont absolument impropres à tous usages.

Les deux espèces les plus dangereuses sont incontestablement la mérule pleureuse et la tramète. En effet, la mérule pleureuse peut s'attaquer à tous les bois, au papier des livres, au cuir des reliures, aux étoffes. Elle peut aussi se propager sur des maçonneries ou même au travers de celles-ci.

photos d'une mérule pleureuse

2.2  Mesures de protection contre les altérations dues aux champignons

Les bois destinés à des emplois extérieurs de longue durée demandent une protection particulièrement efficace. Le traitement doit atteindre le cœur même des pièces.

Les produits employés sort parfois des huiles de goudron, de la créosote, du pentachlorophénol, suivant la destination de la pièce traitée.

on emploiera des bois secs et sains qui ne seront jamais en contact avec le sol. On évitera les remontés d'humidité dans les murs. On assurera une bonne aération des sous-sols. On ne posera des menuiseries que sur une maçonnerie sèche.

Si l'on constate une attaque du champignon, il faut employer immédiatement des moyens radicaux : suppression de tous les bois atteints qui seront brûlés ; désinfection des maçonneries qui ont été en contact avec les bois minés (il faut les flamber à la lampe à souder, puis imprégner d'un puissant fongicide) ; aérer, sécher complètement, reconstruire si possible en bois imprégnés.

3.  Les insectes et larves xylophages

3.1  Généralités sur les insectes attaquant les bois

L'observation du bois permet de détecter les insectes : petits trous à la surface du bois, petites galeries, présence de sciure. Leur développement peut être contrarié par des températures inférieures à 12°C et supérieures à 35°C.

Un certain nombre d'insectes pondent dans le bois après une vie éphémère. Une larve appelée aussi ver du bois s'y développe, parfois pendant plusieurs années pour donner naissance à un nouvel insecte.

Cinq insectes xylophages : le Capricorne, le Lyctus, la Vrillette et le Syrex et le plus dangereux, le Termite.

Les fourmis : fourmi charpentière, fourmi brune, fourmi noire. Elles préfèrent les arbres vivants, mais peuvent s'attaquer aux constructions.

photo d'une termite

Tous les bois peuvent être attaqués mais ce seront surtout ceux altérés par les champignons lignivores.

Ici des fourmis ,en symbiose avec un champignon, ont consommé les parties tendres des cernes du bois

3.2  Mesures de protection contre les insectes

On lutte contre ces insectes par l'application d'insecticides trempage, pulvérisation... Il s'agit là d'un traitement préventif. un traitement curatif peut être appliqué si les bois sont encore mécaniquement viable (dans le cas d'un élément porteur.Il peut s'agir d'injection ou de pulvérisation après sablage. Soit les bois sont très attaqués alors il faudra les remplacer et brûler les bois infestés.

Cependant, certains bois sont naturellement résistants aux attaques d'insectes et de champignons. On les apelle "essences naturellement durables". Ce sont cependant souvent des bois durs à croissance lente, et donc à faible vitesse de renouvelabilité. La plupart des essences résistantes sont d'origine tropicale, mais le chêne, le chataigner, et certains résineux sont très résistants s'ils ont été bien séchés et conservés au sec.

4.  Lexique

  • Maladie cryptogamique : maladie causée à une plante par un champignon ou un autre organisme filamenteux parasite.
  • Lignine, cellulose: principaux composants du bois.
  • Mycélium: partie végétative des champignons.
  • Xylophage :Se dit des insectes et des champignons qui peuvent s'attaquer au bois et le consommer.

5.  Bibliographie

http://passion.bois.free.fr/le%20materiau%20bois/les%20alterations%20du%20bois/les%20alterations%20du%20bois.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bois

http://www.traitementdubois.com/alt-bois.html

http://pagesperso-orange.fr/arbres.forets/structure.htm

6.  Commentaires

  • Pas mal, mais il faudrait que tu fasses une petite introduction et y mettre quelques photos ou illustrations. Essaye aussi d'éclaircir un peu plus le paragraphe sur les champignons qui n'est pas toujours très clair (tw)
  • C'est bon, Jérôme. je te propose juste, éventuellement, de définir "trempage", dans le $ 3.2, et également "sablage", s'il s'agit d'une technique particulière.
  • Ta partie est bien faite sauf qu'elle n'est pas bien introduite (mw)